Les ports en France sont en grand danger, les grèves, quelle que soit leur légitimité (ou pas), n’arrangent pas, loin de là, les affaires des ports français. En faisant un grand benchmark sur la situation technologique comparativement aux places de marchés en Europe, on s’aperçoit que les ports les plus avancés dans la digitalisation de leurs activités sont en avance sur les ports français. Cause ou conséquence ? Difficile à dire, en tout cas cela vaut le coup de se poser les bonnes questions sur les prises de décision de modernisation.

La fondation Sefacil, qui édite très régulièrement des études sur ce sujet, pose le même constat. Des projets locaux, comme le TIGA pour le port du Havre, devraient permettre de rattraper le retard, si cela est fait en bonne intelligence. Les acteurs réunis autour de ce projet connaissent les enjeux et ont une expérience du maritime inégalée, il ne reste plus qu’à dépasser les enjeux politiques pour aller sur le terrain et expérimenter au plus vite.

J’ai un peu peur des projets à 3 ou 5 ans, quand on voit la vitesse d’innovation des ports du Nord (Anvers, Rotterdam…). Les places de marché se (re)prennent aujourd’hui, soyons tous prêts.

Related posts

close Go to compare table