Antiote est toujours à la pointe de la technologie, après l’acquisition d’un poste TSF de 1928 il y a deux semaines, nous avons investi dans ce merveilleux oscilloscope de 1951, presque neuf, en tout cas très peu servi, qui fonctionne à merveille. L’appareil mesure encore en anciens francs, pour ceux qui ont connu cette époque où nous étions jeunes et beaux.

Le challenge maintenant est de faire passer cet achat en investissement auprès du centre des impôts pour le calcul du CIR, un véritable défi. Ce n’est pas tant du point de vue du prix (30 euros) que du principe !

La difficulté a été de faire admettre à mon ingénieur la pertinence de l’achat et qu’il allait devoir s’en servir, il est au bord de la dépression…

Enfin nous avons aussi remis en route un minitel et un Macintosh qui datent de mes débuts en informatique (1985), j’espérais retrouver un 3615 quelconque survivant fantomatique du réseau, mais il n’y a plus de porteuse, ni de réseau, il paraît même qu’il y a un remplaçant qui s’appelle internet… Je vais aller voir aux Postes et Télécommunications pour prendre un abonnement, on ne recule devant rien pour le bien de la société.

 

Équipe marketing d’Antiote, l’IOT au service de la logistique.

Retrouvez l’article sur le blog d’Antiote : http://urlz.fr/7lvt

Related posts

close Go to compare table